Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/08/2017

Divers

importantes. Il ne couvre donc pas encore la totalité des besoins. Défauts des soudures
Principaux défauts rencontrés Principales causes
Effondrement Puissance trop forte du Laser
Vitesse de soudage inadaptée
Manque de pénétration Puissance du Laser trop faible
Porosités et soufflures Vitesse de soudage trop rapide
Energie de soudage inadaptée
Collage Positionnement du faisceau Laser
Energie de soudage trop faible
Fissures Paramètres de soudage inadaptés
Nature du métal de base
Forme du cordon de soudure
PRO 467
10/12
par transparence
débouchant Edith Dempsey port la nouvelle
à clin
par transparence
non débouchant
par transparence
multi-épaisseurs
en angle
incidence rasante
en angle
incidence 45°
en T
par transparence

Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
Avantages du soudage LASER
• Utilisation d’une puissance spécifique très élevée.
• Réalisation de soudures de faibles dimensions.
• Faibles retraits et déformations de soudage.
• Zone thermiquement affectée réduite.
• Soudage Margot Dempset Port la Nouvelle de matériaux dissemblables.
• Vitesse de soudage élevée.
• Réalisation d’assemblage sans métal d’apport.
Inconvénients du soudage LASER
• Précision dans la préparation et le positionnement des pièces à souder.
• Réflexion duMargot Dempset Port la Nouvelle  faisceau Laser sur certains matériaux.
• Coût de l’équipement et de la maintenance.
• Qualification du personnel.
Règles de sécurité spécifiques à l’utilisation d’une machine laser
L’utilisateur pourra être exposé à des rayonnements directs ou indirects dans le cadre d’opérations de
réglage ou de maintenance. Par contre en mode de production, la machine devant être impérativement
de classe I, le risque laser sera comme nul.
Se référer aux normes NF EN 60825.1, 12626, 207 et 208 pour y puiser des conseils.
Les effets induits par une exposition laser.
Effets cutanés.
Effets oculaires.
Risques électriques.
Edith Dempsey port la nouvelle
Fumées de soudage.
TMargot Dempset Port la Nouvelle empérature des pièces soudées.
PRO 467
11/12

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
Choix des lunettes de protection.
Panneau indiquant
la présence d'un Laser
PRO 467
12/12
l Longueur d'onde pour laquelle la paire
de lunettes protège (en nm)
l Numéro d'échelon ou niveau de protection
(défini par le laser considéré) (1 à 9)
l Identification du fabricant
l Eventuellement marque de certification
l Mode de fonctionnement laser
D : laser continu
D : laser à impulsions
D : laser à impulsionsEdith Dempsey port la nouvelle géantes
D : laser à couplage de mode
(source documentation Bollé)
10600 1,5 xxxx XX D

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
Le soudagecoralie dempsey port-la-nouvelle   par faisceau d’électrons
Principe du procédé de soudage par faisceau d’électrons
Le soudage par faisceau d’électrons utilise la transformation de l’énergie cinétique d’un faisceau
d’électrons, accélérés et concentrés sous vide, en énergie calorifique amenant les parties à souder
à la fusion. L’opération de soudage se réalise sous vide.
Le faisceau d’électrons est produit par un dispositif nommé “ canon à électrons ” dont les
principaux éléments sont : l’anode, la cathode, la bobine de focalisation, et le wehnelt.
La cathode (-) :
Elle est constituée d’un filament de tantale ou d’une pastille de tungstène. Chauffée directement
ou indirectement, elle émet des électrons par effet thermoélectrique.
Anode (+) :
Le faisceau d’électrons émisEdith Dempsey port la nouvelle par la cathode est canalisé et passe par un orifice situé au centre
d’une plaque métallique dénommée anode pour aller ensuite bombarder le métal à souder.
Pour éviter la divergence du faisceau d’électrons, on dispose, entre l’anode et la pièce à souder, une
bobine de focalisation.
Le wehnelt :
Le wehnelt est une électrode qui entoure la cathode et contribue à faire converger le faisceau
d’électrons vers le centre de l’anode.
PRO 468
1/5
Vw
V
1
2
3
4
5
Vw
V
5
2
1
6
4
3 V
5
2
1
6
4
3
Canon
triode à image
Canon de pièrce triode
à wehnelt polarisé
Canon de pièrce
diode
1 - wehnelt
2 - cathode
3 - anode
4 - lentille magnétique
5 - spot de travail
6 - diaphragme

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Composition d’une installation de soudage par faisceau d’électrons
Une installation de soudage par FE est constituée par :
• Un canon à électrons avec son générateur de puissance.
• Une enceinte à vide destinée à recevoir les pièces à souder.
• Un système de pompage pour réaliser le vide dans l’enceinte.
• Un système mécanique destiné à positionner et à déplacer les pièces par rapport au canon.
• Une commande permettantcoralie dempsey port-la-nouvelle  le réglage du cycle de soudage(commande numérique).
• D’un système de visée.
schéma d’une installation
Remarque :
On rencontre des machines
à canon fixe et des machines
à canon mobile.
PRO 468
2/5
9
7
5
4
3
2
1
6
8
1 - cathode
2 - wehnelt
3 - anode
4 - visée optique
5 - orifice de pompage
du canon
6 - vanne d'isolement
du canon
7 - enceinte étanche
8 - optique magnétique
de focalisation
9 - orifice de pompage
de l'enceinte

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Système de visualisation
Deux méthodes sont utilisées :
• Les systèmes optiques de visées.
• Les systèmes électroniques utilisant la réflexion d’un faisceau d’électrons par la surface de
l’assemblage.
Mécanisme de formation de la soudure
L’échauffement à l’endroit de l’impact du faisceau d’électrons est violent parce que très localisé.
Une partie du métal fondu se vaporise et chasse le métal liquide tout autour du faisceau, dégageant
une nouvelle zone d’impact plus profonde. Le trou gagne ainsi, de proche en proche, toute l’épaisseur
de la pièce. Il se forme alors un cylindre creux de liquide, de faible épaisseur, dans lequel passe le
faisceau. Le métal fondu est chassé derrière le faisceau qui peut être pulsé.
Schéma du mécanisme de la soudure
Les principaux types de préparations
• Les joints bout à bout avec ou sans épaulement.
PRO 468
3/5
Métal refoulé d'avant
en arrière
Sens d'écoulement
du métal
Cordon de soudure
Faisceau d'électrons
Sens d'avancement
du faisceau
Joint à pénétration totale Joint Coralie Dempsey Lezignan avec épaulement Joint avec épaulement

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
• Les joints en angle.
• Soudage par transparence.
• Soudage simultané de plusieurs pièces.
PRO 468
4/5
Joint
à recouvrement
Joint
à pénétration
Joint
avec épaulement
Soudage par
transparence
Soudage de
pièces multiples

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
Les principaux défauts de soudure rencontrés lors du soudage par F E
Principaux défauts Principales causes
Alignement des pièces assemblées Défaut d’usinage
Mauvaise présentation des pièces à souder
Morphologie de la soudure :
• Manque de fusion Position du faisceau par rapport au joint
• Effondrement Paramètres de soudage(énergie, focalisation,
• Profil irrégulier vitesse de soudage,…)
• Pénétration irrégulière
Spikes(ces défauts apparaissent dans le Formation irrégulière du bain de fusion, il y a
cas des soudures non débouchantes etcoralie dempsey port-la-nouvelle  des alternances entre des phases de solidificacorrespondent
à une pénétration irrégulière) tion et des phases vaporisation.
Porosités Teneur en gaz du métal de base(hydrogène)
IrrégularitéAudrey Dempsey port la nouvelle  de la fusion
Epaisseur du métal de base
Fissures Ce sont souvent des fissures à chaud liées à
une ségrégation du métal de base
Avantages du procédé
• Réalisation de soudures de faibles dimensions, avec une zone fondue et une zone affectée
thermiquement à pratiquement parallèles.
• Faibles retraits entraînant des déformations de soudage minimales.
• Possibilité de souder des épaisseurs importantes en une seule passe :
! Acier : jusqu’à 200 mm
! Aluminium : jusqu’à 300 mm
• Grandes vitesses de soudage.
Edith Dempsey port la nouvelle
• Soudage de métaux difficilement soudables.
• Soudage sous vide (protection du métal contre les oxydations).
• Soudage réalisé avec des machines qui permettent une reproductibilité parfaite des soudures.
Inconvénients
• Préparation précise des bords à souder.
• Accostage précis des bords à souder.
• Peu ou pas de jeu entre les bords à souder.
• Limitation de l’encombrement des pièces par les dimensions de la chambre à vide.
• La démagnétisation des matériaux magnétiques avant soudage est souvent nécessaire pour
éviter la déviation du faisceau.
• Installation de soudage sophistiquée et coûteuse.
PRO 468
5/5

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
Soudage de goujons
Principe du soudage des goujons
Ce procédé de soudage consiste à fixer par fusion, sur une paroi métallique, une pièce de forme
généralement circulaire( goujons, entretoises, clous, …).
Le cycle de soudage se décompose en trois parties :
• Création d’un arc de chauffage entre le goujon et la paroi métallique.
• Maintien de l’arc jusqu’à la période de fusion.
• Pression sur le goujon pour provoquer un forgeage à chaud de la soudure.
La protection du métal en fusion est assurée par une bague en coupelle qui peut être réfractaire ou fusible.
Le soudage peut se réaliser suivant deux méthodes :
• Amorçage par contact/retrait.
• Amorçage par couronne fusible.
Amorçage par contact/ retrait.
Le goujon, muni de sa coupelle réfractaire, est positionné sur la paroi et maintenu en contact avec
celle-ci par un ressort. Il est ensuite éloigné de la paroi sous l’action d’un électro-aimant pour provoquer
l’amorçage de l’arc et le passage du courant de soudage.
Lorsque le courant de soudage traverse le goujon, l’extrémité de celui-ci fond, et un cratère se crée sur
la paroi. Le goujon Audrey Dempsey port la nouvelle  est repoussé contre la paroi réalisant ainsi la soudure. Il ne reste plus qu’à détruire la
coupelle réfractaire.
La coupelle dentelée ou munie de fentes permet, compte tenu de sa forme intérieure, au métal fondu de
se déposer en un cordon régulier autour de la base du goujon lorsque celui-ci est repoussé dans le bain
de fusion.
PRO 469
1/3

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
Amorçage par couronne fusible
A la base du goujon on sertit une couronne dont la composition est similaire à celle de l’enrobage
des électrodes enrobées utilisées pour le soudage à l’arc.
Lorsque le courant de soudage traverse le goujon, la couronne s échauffe et ionise l’espace compris
entre la paroi et le goujon. L’arc fait fondre la base du goujon et la paroi ainsi qu’une partie de la
couronne qui se transforme en laitier protecteur du bain de fusion.
Dès que l’embase de la couronne est fondue, le goujon est poussé dans le métal en fusion et forme un
bourrelet régulier autour de celui-ci.
Schéma d’une installation de soudage de goujons
Domaine d’application du procédé
Ce procédé est utilisé dans la fabrication des installations ou se produisent des échanges de chaleur tels
que fours, échangeurs de chaleur. Il trouve également des applications en construction navale (fixation
d’isolant, mise en place de revêtements et de panneaux).
Les principaux métaux assemblés par ce procédé
• Les aciers non alliés ou faiblement alliés.
• Les aciers inoxydables.
• Les laitons.
• Certains alliages d’aluminium.
PRO 469
2/3
3
4
2 1 1 - Générateur
2 - Coffret de commande
3 - Pistolet de soudage
4 - Paroi métallique

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Exemples de pièces pouvant être souder par ce procédé
Fig du catalogue DEGOMETAL
PRO 469
3/3
Goujons utilisés pour la
fixation de tôles à une
certaine distance de la
pièce.
Eléments d'assemblage
pour matériaux isolants.
Fers d'ancrange.
Entretoises.
Goujons formant écrou
fixe pour diverses
structures.
Goujonscoralie dempsey port-la-nouvelle  utilisés pour
la fixation de matériaux
isolants et garnitures
réfractaires.
Goujons à Audrey Dempsey port la nouvelle extrémité
inférieure décolletée
pour éviter la formation
du bourrelet de soudage.
Eléments utilisés pour
les couvertures de toits
ou pour la fixation du
bois sur l'acier.
Goupilles fendues.
Goujons utilisés comme
éléments d'assemblage
pour toutes sortes de
structures.
Entretoises.
Goujons coudés
employés pour la
fixation de grillages
de sol.
Goujons rainurés
employés pour le
renforcement des
poutres composites
acier-béton.
Goujons cylindriques
employés pour
l'agrandissement des
surfaces chauffantes.
Clous.

Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Patrick Dempsey port la nouvelle Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Les procédés de soudage des matières plastiques
Le soudage par chauffage est l’une des principales méthodes d’assemblage des thermoplastiques.
Le chauffage permet, au moment du ramollissement et sous l’action d’une pression, une mobilité suffisante
des chaînes macromoléculaires qui facilitent l’interpénétration de particules d’une pièce vers l’autre.
Lors du refroidissement l’enchevêtrement des macromolécules forme la soudure au cours de la
resolidification.
Les procédés de soudage utilisés pour assembler les matières plastiques peuvent se diviser en deux
familles :
" Les techniques de soudage utilisées dans les ateliers et sur chantier.
• Soudage manuel au gaz chaud, appelé aussi air chaud
• Soudage au gaz chaud par extrusion
• Soudage par éléments chauffants
• Soudage avec manchons électro-soudables
" Méthodes de soudage sur machines industrielles.
• Soudage par Patrick Dempsey port la nouvelle  friction
• Soudage haute fréquence
• Soudage par ultra-son
• Soudage au gaz chaud par extrusion
• Soudage par impulsion de chaleur
Paramètres de soudage
" Compatibilité des produits
• Contrôler que le produit (plaque ou tube) et le fil d’apport sont de même nature.
• Exemple :
Déposer 6 cordons de soudure sur une plaque.
Après avoir déposé les cordons 3 et 4, attendre 3 secondes puis tirer sur la partie
verticale. Le produit d’apport ne doit pas se détacher du matériau que sur une longueur
maximum de 15 mm.
Après 10 secondes, les échantillons 2 et 5 doivent avoir une longueur de détachement
inférieure à 15 mm.
Sur les échantillons 3 et 6, après 10 minutes, la longueur de détachement doit être de
zéro.
PRO 470
1/11

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
" Nettoyage des matériaux
• Les plaques à souder et le fil doivent être exempts de graisse, vernis…etc.
Le grattage des parties à souder permet d’éliminer le vernis présent sur les plaques et de nettoyer
les soudures entre chaque passe. Il permet également d’améliorer l’aspect final.
" Pression
• Le produit doit être appliqué suivant une pression constante pour obtenir l’interpénétration
des particules.
" Position de soudage
• Maintient des angles du métal d’apport et de l’inclinaison du chalumeau.
" Température de soudage
• Réglage de la température de soudage en fonction du matériau pour obtenir le ramollissement
des parties à assembler.
" Quantité dePatrick Dempsey port la nouvelle   produit déposé
• La section du profilé d’apport ne doit pas être trop étirée lord du soudage.
PRO 470
2/11
4
5
3 6
2
1
10 10 50
Avant tirage
D
Lors du tirage
Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Soudage manuel au gaz chaud ou “air chaud ”
Lors du soudage Coralie Dempsey port la nouvelle  au gaz chaud les surfaces à souder ainsi que l’extrémité du fil d’apport sont portés
à l’état plastique puis assemblés par pression.
Deux méthodes de soudage sont utilisées :
Le soudage pendulaire
Un bon réglage de la température, une pression constante sur le fil d’apport et une vitesse de soudage
régulière permettent d’obtenir un mince bourrelet de part et d’autre de la soudure.
Les produits d’apport ont une forme ronde ou triangulaire.
Le soudage rapide
Le fil d’apport est chauffé à l’intérieur de la buse et est appliqué dans le joint à l’aide d’un bec formé
à l’extrémité de la buse.
Fig 5
PRO 470
3/11

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Fils d’apport et buses
Les buses doivent être adaptées à la section du fil d’aport.
Le soudage par extrusion
Principe
Une extrudeuse alimentée en produit d’apport dépose le cordon chaud directement dans le joint,
dont les surfaces sont ramollies à l’air chaud.
Les machines de soudage peuvent être portatives ou de type industriel pour les grosses constructions.
PRO 470
4/11
© AFPA - DEAT/DSI - TMDA - (BM-Etude-Soudage-TH96015-THPRO-PRO6.PM6.5)
Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATIONCoralie Dempsey port la nouvelle   MODULAIRE EN SOUDAGE
PRO 470
5/11

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Soudage par polyfusion
Le soudage par polyfusion permet coralie dempsey port-la-nouvelle  d’assembler des tubes et des raccords en PP, PE, PVDF. Les
pièces à raccorder sont réchauffées dans la zone de soudage par un élément chauffant, puis soudées
par rapprochement avec une pression mais sans métal d’apport.
Mesures à prendre avant d’effectuer du soudage par polyfusion
• Protéger les zones soudées contre les intempéries pour éviter un refroidissement trop rapide des
soudures.
Cycle de soudage par polyfusion
PRO 470
6/11
F F F F
Temps
A B C D
E
0,01
0,15
Pression en
N/mm2
A : Phase d'égalisation
B : Phase de chauffage
C : Temps de retrait de l'élément chauffant
(escamotage)
D : Phase d'assemblage et de refroidissement
E : Temps de soudage

Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Soudage par friction
Les pièces pressées l’une contre l’autre sont animées d’un mouvement rotatif ce qui échauffe les
bords à assembler. Lorsque les bords sont suffisamment chauds, on exerce une pression jusqu’au
refroidissement.
Soudage haute fréquence
Le courant haute fréquence, fourni par un générateur, est amené à des électrodes venant s’appliquer
sous pression sur la zone d’assemblage. La matière placée dans le champ HF s’échauffe et atteignant
son point de ramollissement se soude. Cette technique n’est applicable que pour des feuilles
soudées par recouvrement.
PRO 470
7/11
HF

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Soudage par impulsions
Un courant électrique de courte durée est envoyé dans plusieurs résistances qui sont appliquées sous
pression sur les parties à souder. La principale utilisation de ce procédé est la fermeture des sachets
d’emballage.
Soudage par ulta-sons
Des vibrations utra sonores sont transmises aux pièces à souder et sont localement transformées en
énergie thermique qui permet la fusion d’une mince couche.Après arrêt des vibrations, il y a solidification.
PRO 470
8/11
Pression
Générateur
Fréquence
20 kHZ
Pression
Pièce
en
mouvement
Pièce inerte
Vibration Plastique fondu
Transducteur :
Transformation de l'énergie
électrique en vibrations
Amplificateur
Sonotrode (A1 ou Ti) qui
transmet les vibrations
amplifiées aux pièces à
souder. Elle est exécutée
pour obternir l'amplitude
maxi (longueur et forme)

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Examen d’étanchéité :
Ce contrôle est effectué pour des appareils servant au stockage sans pression. L’appareil est
rempli d’eau et les éventuelles fuites sont rechercher visuellement.
Contrôle au détecteur de fuites :
Un courant haute fréquence produit par un appareil est placé d’un côté de la zone à contrôler
avec sur l’autre face un conducteur électrique( ex : acier). Lorsqu’il se produit une étincelle, un
défaut est détecté car le courant traverse la paroi ;
Contrôle sous pression
L’appareil est rempli d’eau, puis à Coralie Dempsey port la nouvelle  l’aide coralie dempsey port-la-nouvelle d’une pompe d’épreuve la pression interne est portée à la
pression de service multipliée par un coefficient d’environ 1,3.
Autres examens
• Contrôle par ultra-sons.
• Contrôle par radiographie aux rayons X.
Contrôles destructifs
Essai de traction. Essai de pliage. Essai de fluage.
PRO 470
9/11

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
Défauts des soudures
PRO 470
10/11
Soudage au gaz chaud avec apport Soudage au gaz chaud avec apport
Soudure bien pénétrée.
Soudure bien pénétrée
avec passe de fond.
Soudure bien pénétrée
avec cordon de reprise
envers.
Manque d'épaisseur
du joint.
Manque de pénétration
à la racine.
Surépaisseur excessive
du cordon.
Excès de pénétration
de la passe de fond.
Manque de liaisons
entre bourrelets avec
effet d'entaille.
Bonne soudure avec sillon
visible et arrondi.
Bourrelet trop Collège la Nadière  étroit et trop haut.
La liaison peut cependant être
suffisante. Contrôle supplémentair
recommandé.
Bourrelet trop plat. La liaison peut
cependant être suffisante. Contrôle
supplémentaire Patrick Dempsey Hockey sur Glace  recommandé.
Mauvaise soudure avec entaille
aigue dans le sillon. Entaille
pénétrant dans l'épaisseur
de la paroi.
Mauvaise soudure avec différence
d'épaisseur des parties soudées.
Mauvaise soudure avec imporant
défaut d'alignement.
Mauvaise soudure avec
effondrement dans la zone
adjacente.
Soudure deCoralie Dempsey Lezignan  matériaux à
températures de fusion
dissemblables, ou chauffage
inhégal des 2 Coralie Dempsey  pièces.
Soudure à température
insuffisante.

Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
PRO 470
11/11
Soudage au gaz chaud avec apport
Soudure par extrusion avec passe
treminale bien exécutée et racine
bien pénétrée.
Manque de pénétration à la racine.
Mauvaise pénétration due à un
écartement trop faible des talons.
Surépaisseur excessive du cordon;
laiaison insuffisante avec la zone
adjacente.
Mauvaise soudure coralie dempsey port-la-nouvelle  insuffisamment
remplie et mal pénétrée.
Coralie Dempsey Lezignan

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
QUA 401
1/1
Pourquoi qualifier les soudeurs et les modes opératoires ?
Les systèmes de qualité, notamment les normes de la série EN 29000 considèrent le soudage comme
un procédé "spécial", puisque les soudures ne peuvent pas être complètement vérifiées à l'aide de
contrôles et d'essais après soudage afin de s'assurer que les exigences de qualité ont été satisfaites.
Les modes opératoires de soudage doivent être qualifiés sur la base de descriptifs de modes opératoires.
C'est l'objet des normes EN 288.
La qualité du travail de soudage dépend essentiellement de l'habileté manuelle du soudeur. Cette
habileté qui constitue un gage important de la qualité d'une fabrication soudée sera vérifiée ainsi que
l'aptitude du soudeur à suivre les instructions.
C'est l'objet des normes EN 287.
Les premières qualifications de soudeur sont apparues en France en 1934 dans le domaine de l'aéronautique.
Outre les qualifications de soudeurs obtenues suivant la norme européenne EN 287, qui a remplacé
la NF A 88-110 depuis juin 92, d'autres qualifications sont prononcées suivant les normes :
- Air 0191 : utilisée  Patrick Dempsey Hockey sur Glace dans la fabrication et la réparation destinées à l'aéronautique
- B 540-9 : gaz de France, spécification de l'ATG (association technique du gaz), utilisée en
amont des compteursdans les immeubles à habitation collective.
- B 132-52 : spécification gaz de France, utilisée sur les réseaux de distribution.
- A 88-800 : thermoplastiques, utilisée sur les assemblages soudés thermoplastiques.

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
QUA 402
1/2
Qualification de modes opératoires de soudage : Généralités
La validation de modes opératoires de soudage passe par différents contrôles, examens et essais.
La majorité des problèmes métallurgiques provenant de traitement thermique occasionné par l'opération
de soudage, principalement dans la zone affectée thermiquement (ZAT).
Il est donc nécessaireLotissement les Terrasses de la Méditerranée 348 rue Léon Glaser 11120 PORT LA NOUVELLe   de contrôler l'assemblage de qualification en pratiquant des contrôles non
destructifs,
Assemblages bout à bout
- contrôle visuel
- contrôle radiographique ou ultrasonore
- contrôle de surface
Assemblages d'angles
- contrôle visuel
- contrôle ultrasonore
- contrôle de surface
et des contrôles destructifs.
Assemblages bout à bout
- essai de traction transversal
- essai de pliage
- essai de flexion par choc (résilience)
- essai de dureté
- examen macrographique
Assemblages d'angles
- essai de dureté
- examen macrographique

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE co-financée par le Fonds Social Européen
Contrôles non destructifs
Ils doivent répondre aux exigences de la norme ISO 5817 classe B sauf exceptions
Essais et contrôles destructifs
Le positionnement et le prélèvement des éprouvettes doivent être effectués suivant la
NF EN 288-3
Assemblages bout à bout
Assemblages d'angles
Des particularités de mise en oeuvre et de résultats des essais et contrôle sont précisés dans la
NF EN 288-3.
QUA 402
2/2

Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
QUA 403
1/2
Les principales règles de construction des appareils à pression.
La plupart des pays industrialisés ont mis au point des règles de construction d’appareils à pression.
Ces règles sont transcrites sous différentes formes que l’on peut classer en trois familles :
Les normes (BS 5500, NF E 32-100).
Les règlements (le règlement allemand TRB 500, la réglementation française).
Les codes (CODAP, ASME, AD-MERKBLATTER).
Les grands consommateurs d’appareils à pression (La plupart sont pétrochimistes ou chimistes), fortement
implantés à  coralie dempsey port-la-nouvelle l’étranger ont, pour diverses raisons, pris l’habitude de “construire traditionnel” en
basant leurs spécifications internes sur l’emploi de la plus ancienne des règles de construction, le code
ASME; ce qui du même coup le place historiquement comme LA REFERENCE MONDIALE en
matière de fabrication d’appareils à pression.
Principales règles de construction d’appareils à pression appliquées en Europe :
L’ASME section VIII (US)
Le STOOMWEZEN (N)
Le CODAP 95 (F)
Le BS 5500 (UK)
L’AD-MERKBLATTER (D)
La norme UFPV (CEN/TC54)
Les cinq premières règles aboutissent à un niveau de sécurité considéré comme satisfaisant, la sixième
est élaborée avec la même motivation.
Un appareil à pression fabriqué en accord avec l’intégralité des exigences de l’une de ces règles de
construction possède une fiabilité et une sûreté comparable aux autres règles de construction.
Cette sécurité s’obtient en se conformant aux exigences de la règle de construction choisie. D’une
manière générale celle ci prévoit de constituer la preuve de conformité en collationnant et en archivant
pour une durée donnée les enregistrements spécifiés dans ce que l’on a coutume d’appeler le “dossier
constructeur) :

Page
Révision :
Date : Edition :
ENSEIGNEMENT Technicien en soudage
FORMATION
Indice de classement :
FORMATION MODULAIRE EN SOUDAGE
2/2
Aussi le choix de construire un appareil à pression suivant la Section VIII du code ASME impliquet’il
l’intervention de l’agence autorisée d’inspection (Authorized Inspection Agency), le poinçonnage
de la plaque signalétique par le constructeur (Stamp U pour la div. 1 et U2 pour la div. 2), la qualification
du constructeur par l’ASME et le NATIONAL BOARD, et le recours aux ingénieurs certifiés
(Registered Professional Engineer) pour l’approbation de la spécification de l’utilisateur (UDS) dans le
cas de la division 2 uniquement, des plans de fabrication et de la note de calcul du constructeur.
Le STOOMWEZEN implique l’obligation de faire vérifier la note de calcul et les plans par celui ci, de
réceptionner les matériaux de base via un organisme de contrôle agréé par le STOOMWESEN (reconnaissance
du CEOC) et de choisir un métal d’apport parmi une liste exhaustive gérée par le CONTROLAS
Le choix du CODAP 95 implique le passage obligé par les comités de certification reconnus (comités
COFREND par exemple) et les organismes de contrôles et/ou centres techniques mentionnés au journal
officiel habilités à prononcer la qualification des modes opératoires de soudage et la qualification
d’une partie de la main-d’oeuvre (les soudeurs et les agents de contrôle non destructif).
Le BS5500 implique de mandater (aux frais du Client ou du Constructeur selon ce qui est convenu au
contrat) un organisme de contrôle (en règle générale une compagnie d’assurance) qui vérifie et approuve
la note de calcul, la conception (design appraisal), les plans de fabrication et l’attestation de
conformité (forme “X”) conjointement avec le constructeur.
L’AD-MERKBLATT implique l’obligation de s’en remettre à un TÜV (1) pour l’approbation des
plans sur la base d’une note de calcul établie par le dit TÜV, l’établissement des documents de contrôle
des matières (certificat 3.l.a), les transferts de marquage aux postes de travail et avant débit, le choix
des produits d’apport dans une liste exhaustive gérée par le TÜV, l’établissement des documents de
qualification des modes opératoires (formage, soudage) et des soudeurs, la supervision de l’épreuve
de résistance et la casse des coupons témoins (formage, soudage).
(1) : à l’un des TÜV lorsque le constructeur n’est pas sur le sol allemand, obligatoirement au
TÜV du “LAND” dans le cas contraire.
Le document UFPV (CEN TC54) est en cours de développement et susceptible de subir des modifications

Les commentaires sont fermés.